Inbart

événements

La Biennale des Ecoles d’Arts en Méditerranée, un rendez-vous des cultures et de la création​

Fidèle à son histoire, son ouverture, ses multiples relations avec les autres établissements d’enseignement supérieur du pourtour méditerranéen, l’Institut National des Beaux-Arts de Tétouan (INBA), sous l’égide du Ministère de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication (département de la Culture), organise la 15e Biennale des Ecoles d’Art en Méditerranée (BEAM), du 21 au 27 novembre 2022 à Tétouan avec la précieuse collaboration des Beaux-Arts de Marseille — INSEAMM
Cette biennale donnera la parole à des étudiants du pourtour méditerranéen, en art et en design, pour mettre en valeur, avec l’accompagnement des enseignants — artistes présents, la singularité de leurs projets artistiques dans le cadre de workshops et d’espaces de dialogue et d’échanges. Ces temps de partages ouvriront de nouvelles perspectives de réflexions connectées à l’espace méditerranéen, par la création de réseaux entre les différentes écoles d’art en Méditerranée.
La BEAM 2022 permettra, aux étudiants, également d’impulser une réflexion sur leur parcours artistique après leurs études, en s’enrichissant de l’expérience de jeunes diplômés — artistes de la méditerranée et de celles des acteurs culturels locaux, nationaux et internationaux.
10 écoles et 8 pays, du pourtour méditerranéen, se réuniront pendant une semaine à Tétouan, déclarée ville créative de l’UNESCO en 2017 avec une médina classée patrimoine de l’Humanité en 1997, comme un exemple exceptionnel de la culture méditerranéenne pour célébrer la 15e édition de la Biennale. Cette biennale vise à favoriser des échanges artistiques et culturels entre les villes, les régions et les pays de la Méditerranée, en s’appuyant sur le réseau d’enseignement supérieur des arts visuels et des jeunes artistes émergents, issus de ces écoles.
Cette rencontre bénéficie de l’appui de l’Institut Français du Maroc dont l’objectif est de favoriser la mise en oeuvre sur le moyen et le long terme, de projets artistiques communs entre les différentes écoles des deux rives de la Méditerranée et de faciliter la mobilité des étudiants et professeurs, ainsi que
la professionnalisation des artistes à l’échelle de la Méditerranée.

  • Mehdi Zouak
    Directeur INBA
En collaboration

avec les Beaux-Arts de Marseille — INSEAMM

10 Écoles participantes de 8 pays méditerranéens :

  1. École Supérieure d’Arts Plastiques d’Architecture et de Design d’Abidjan (Côte d’ivoire)
  2. Faculté des Beaux-Arts d’Alexandrie (Egypte)
  3. École Nationale Supérieure de la Photographie d’Arles (France)
  4. École des Beaux-Arts d’Athènes (Grèce)
  5. École Supérieure des Beaux-Arts de Casablanca (Maroc)
  6. Faculté des Beaux-Arts de l’Université de Lisbonne (Portugal)
  7. Beaux-Arts de Marseille — INSEAMM (France)
  8. Faculté des Beaux-Arts de l’Université de Séville (Espagne)
  9. Institut Supérieur des Beaux-Arts et du Design de Tunis (Tunisie)
  10. Institut national des beaux-Arts de Tétouan (Maroc)

Programme de la Biennale :

Neuf workshops-étudiants en art et en design, destinés à favoriser les échanges, l’apprentissage de nouvelles techniques et le partage de références artistiques sous la houlette d’enseignants-artistes en provenance des différentes écoles d’art participantes : Abidjan, Arles, Athènes, Alexandrie, Casablanca, Lisbonne, Marseille, Séville et Tunis.
Un Workshop-Alumni regroupant des jeunes diplômés en exercice depuis plus d’un an et désireux de clarifier leur projet professionnel dans l’avenir. Ce workshop est animé par la
plateforme curatoriale Dos Mares, Marseille.
Des tables-rondes sur des thématiques artistiques et sociétales animées par des enseignants — artistes et des représentants d’organismes internationaux (AUF, Erasmus+).
Des conférences d’approfondissement sur des thèmes artistiques portées par des enseignants — chercheurs.
Une rencontre initiée par le réseau Miramar, destinée à favoriser la professionnalisation de jeunes diplômés issus d’écoles d’art afin de faciliter leur entrée dans le milieu de l’art par la découverte d’écosystèmes artistiques en Méditerranée (résidences d’artistes, galeries,
centre d’art etc.).
La création de partenariats institutionnels actés lors de réunions avec les responsables des écoles présentes et avec des organismes de soutien à la création artistique.